• Accueil
  • > À savoir
  • > MAYENNE > La géo, c’est bof… Il rédige sur les homosexuels en Tchétchénie.

19 juin 2017

MAYENNE > La géo, c’est bof… Il rédige sur les homosexuels en Tchétchénie.

Classé dans : À savoir — fierementgay @ 12 h 00 min

Qui n’a pas déjà connu l’angoisse de la page blanche ?

1mayenne

Cet état de stress et d’incertitude.

À 8 heures, vendredi, nombre de lycéens passant le bac ont dû l’affronter lorsqu’ils ont découvert que l’histoire était en épreuve majeure, défiant le pronostic selon lequel c’était la géographie.

Faustin, élève de terminale L à Laval, en Mayenne, était de ceux-là.

Face au choix qui s’offrait à lui entre « Socialisme, communisme et syndicalisme en Allemagne des lendemains de la Seconde Guerre mondiale à nos jours » et « La Chine et le monde depuis 1949″, il est resté indécis.

« Je ne m’y attendais pas du tout. Je pensais que ça allait être une épreuve majeure en géographie et mineure en histoire. Ce qui aurait dû arriver, si les sujets n’avaient pas fuité » explique le lycéen.

Une rumeur démentie par le ministère de l’Éducation, qui précise que les dominantes alternent d’année en année.

En 2016, c’était déjà l’histoire.

Les étudiants présageaient donc une composition de géographie pour 2017.

« J’ai été très surpris, mais pas dans le bon sens du terme » confie Faustin avant d’avouer que les pronostics l’avaient poussé à ne pas réviser l’histoire.

Désemparé, le jeune homme réfléchit, pèse le pour et le contre, avant de prendre une décision…

Radicale !

Rédiger un devoir complètement hors sujet.

« Je craignais la copie blanche et je devais rester au moins une heure dans la salle, donc je me suis dit, autant mettre ce temps à profit. Puis, j’ai pensé au contexte du monde actuel, à la Tchétchénie, et j’ai décidé d’écrire dessus parce que c’était important pour moi »;

Près de quatre heures plus tard, il poste sur son compte Twitter le brouillon de la rédaction qu’il a rendue.

Sa publication est retweetée des milliers de fois et fait couler beaucoup d’encre.

On l’accuse d’avoir voulu « faire le buzz » et de n’avoir pas réellement rendu ce texte.

Faustin persiste et signe.

« À deux ou trois mots près, c’est bien ce que j’ai écrit ».

D’autres prennent connaissance des persécutions menées contre les homosexuels tchétchènes.

Certains s’en indignent.

« Je suis content parce que ça fait réagir les gens, en bien ou en mal, mais au moins ils en parlent, et c’est important pour sensibiliser le plus de monde possible sur ce qui se passe en Tchétchénie. Parce qu’il n’y a pas vraiment de réactions vis-à-vis de ce génocide » explique le lycéen.

« Je pense pouvoir me débrouiller dans les autres matières pour avoir le bac, quitte à passer le rattrapage ».

Une fois son diplôme en poche, il compte se diriger en licence d’histoire de l’art.

Laisser un commentaire

Telephone rose |
Divinebeaut |
Fitchdemyth |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Promovareok
| Perruquescheveuxnaturels
| Lee6769