• Accueil
  • > À savoir
  • > SOCIÉTÉ > La « Fnac » tente de justifier le livre aux propos homophobes.

16 avril 2018

SOCIÉTÉ > La « Fnac » tente de justifier le livre aux propos homophobes.

Classé dans : À savoir — fierementgay @ 11 h 18 min

« L’homosexualité peut être une étape dans la recherche de son identité ou un choix de vie pour son évolution ou pour faire évoluer la société ».

1fnac

C’est ce qu’on peut lire dans « Le Grand Dictionnaire des malaises et des maladies », ouvrage signé par Jacques Martel, et désigné « Coup de cœur » dans quatre magasins « Fnac ».

C’est une des phrases qui a déclenché la colère de certains internautes, qui accusent le livre de diffuser des propos homophobes.

« Après cette polémique, les mentions qui mettent en avant le livre vont être retirées » a indiqué la direction de la « Fnac ».

« Qu’on se rassure. Dans ce coup de cœur de la FNAC Avignon qui liste l’homosexualité parmi 800 malaises et maladies, l’article sur l’homosexualité est très aisé à retrouver entre le paragraphe sur l’homicide et celui sur le hoquet, très incommodant et désagréable pour la personne qui l’a » écrit une internaute avec sarcasme.

Comment ce livre s’est’il retrouvé dans les coups de cœur de l’enseigne ?

Les responsables de la « Fnac » soulignent que leurs libraires sont « totalement autonomes, disposent de toute la latitude pour choisir les ouvrages qu’ils recommandent aux clients ».

Ils disent « faire confiance au libre arbitre des vendeurs ».

« La direction évalue les coups de cœur a posteriori et elle affirme les modérer en fonction des réactions. On référence une quantité de livres impressionnante, notre attention a été attirée par la polémique, donc on a décidé de le retirer des coups de cœur » expliquent les responsables du groupe.

Pour Joël Deumier, président de « SOS homophobie », la diffusion même de l’ouvrage pose problème.

« Ce livre présente l’homosexualité comme un choix et comme relevant d’une maladie ou d’un malaise. C’est profondément homophobe. Notre rapport sur l’homophobie en 2017 montre une augmentation de 20% des agressions. Nous sommes dans un contexte où l’homophobie est d’un tel niveau que toutes les parties prenantes, y compris les entreprises privées, doivent prendre leurs responsabilités et faire attention aux ouvrages qu’elles diffusent ».

« Nous sommes un distributeur, nous distribuons » rétorquent les responsables de la « Fnac » en insistant sur l’exhaustivité de leur offre éditoriale et précisant que « la question pourrait se poser pour beaucoup d’autres livres ».

Mais surtout, l’enseigne indique qu’elle pourrait être attaquée en justice pour refus de vente, le livre n’ayant pas été interdit en France.

Pour plusieurs vendeurs, le livre fait partie des « très bonnes ventes ».

« On me le demande au moins une fois par jour, à moi ou à mes collègues » précise l’un d’entre eux.

L’ouvrage a pour ambition d’aborder la santé par le prisme des pensées, des sentiments et des émotions.

À propos de l’homosexualité, son auteur affirme qu’une personne peut y « rechercher un père, une mère ou encore que la cause de l’orientation homosexuelle peut être trouvée dans dans le caractère trop dominant d’une mère ».

Jacques Martel n’a pas souhaité réagir à la polémique.

Laisser un commentaire

Telephone rose |
Divinebeaut |
Fitchdemyth |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Promovareok
| Perruquescheveuxnaturels
| Lee6769