15 mai 2018

FOOTBALL > Bon choix ou galère pour le nouveau venu ?

Classé dans : À savoir — fierementgay @ 11 h 52 min

Hier, Thomas Tuchel a officiellement été nommé successeur d’Unai Emery.

1Thomas-Tuchel

À la tête de l’équipe du Paris Saint-Germain, le technicien allemand a deux ans devant lui pour réussir là ou son prédécesseur a échoué.

Sur la scène européenne, bien sûr, mais pas seulement.

Parce qu’il n’a jamais été à la tête d’un club de la dimension du Paris Saint-Germain, et, plus encore, parce que tous ses prédécesseurs s’y sont cassé les dents, Thomas Tuchel fait face au plus grand défi de sa carrière.

En effet, le nouvel entraîneur n’a pas d’autre choix que de faire mieux qu’Unai Emery.

L’ancien coach du Borussia Dortmund doit impérativement permettre au PSG de progresser sur la scène européenne.

Cette réussite passera probablement par plusieurs axes.

En nommant Thomas Tuchel, la direction a pris un risque qu’elle a probablement calculé.

Le nouvel entraîneur a la réputation d’être un personnage clivant et autoritaire.

Ce n’est donc pas un hasard s’il a été nommé.

Le propriétaire du PSG veut imposer de nouvelles normes.

Jusqu’à présent, les différents clans du vestiaire ont souvent fragilisé l’entraîneur en poste.

Thomas Tuchel fait peu de cas des statuts et des états d’âme.

À cheval sur la diététique, il n’hésite pps à mettre ses joueurs au régime.

Attaché au pouvoir, il n’hésite pas à écarter les capricieux.

Et au-dessus de lui ?

Son entente avec Antero Henrique conditionnera la saison parisienne à venir.

Et tout, ou presque, les oppose.

L’Allemand réprouve les agents, le Portugais les attire comme des aimants.

L’apparition de Thomas Tuchel dans le microcosme parisien fera donc des étincelles.

Reste à savoir si elle fera, aussi, des dégâts.

Son travail est loué par les génies de sa corporation, de Pep Guardiola à Carlo Ancelotti.

Malgré un curriculum vitae assez maigre, Thomas Tuchel s’est forgé une cote grâce au jeu sexy qu’il a transmis au Borussia Dortmund.

Sous sa direction, le club a marqué 2,5 buts par match, lors de la première saison.

À Paris, il aura évidemment un effectif largement capable de développer cette marque.

En cela, il répond à la volonté des dirigeants parisiens, obsédés par l’attractivité de l’équipe et de son jeu.

Thomas Tuchel, 44 ans, doit donc faire l’unanimité au sein de l’entité parisienne.

Et puisqu’il n’a pas occupé le moindre poste depuis un an, rien n’indique, pour le moment, qu’il y parviendra.

Toutefois, bonne nouvelle pour la machine parisienne : Thomas Tuchel est connu et reconnu pour sa flexibilité tactique.

À Dortmund, il a tenté toutes les options.

Pour passer un cap en Europe, le PSG aura aussi besoin de cette flexibilité.

Pour inculquer sa philosophie, Thomas Tuchel devra aussi compter sur un homme capable de l’incarner sur le terrain.

Nul ne sait s’il l’a déjà identifié au sein du vestiaire.

Ensuite, il devra faire un bon mercato.

Enfin, « l’anomalie » de ce nouvel entraîneur est qu’il n’a jamais rien gagné, ou presque, depuis qu’il exerce ce métier.

Heureusement, le succès ne découle pas d’un CV.

Mais, Thomas Tuchel a encore tout à prouver.

Et, il le sait.

Ses premiers mois seront décisifs pour la suite de son aventure, puisqu’ils donneront d’emblée un aperçu de sa communication, de ses choix et de son style.

Unai Emery l’avait vite découvert.

Il s’était adapté.

Et, il a fini par le payer.

Laisser un commentaire

Telephone rose |
Divinebeaut |
Fitchdemyth |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Promovareok
| Perruquescheveuxnaturels
| Lee6769