• Accueil
  • > POLITIQUE
  • > 27|05 ~ POLITIQUE ~ La loi sur le deuil d’enfant largement adoptée…

27 mai 2020

27|05 ~ POLITIQUE ~ La loi sur le deuil d’enfant largement adoptée…

Classé dans : POLITIQUE — fierementgay @ 12 h 31 min

politique

Oubliée la polémique retentissante du début d’année.

Hier, le Parlement a définitivement adopté, par un ultime vote à l’unanimité de l’Assemblée, la proposition de loi, qui prévoit de porter le congé pour deuil d’enfants à quinze jours ouvrés.

Le texte a été adopté avec l’appui de l’ensemble des groupes, dans une atmosphère teintée d’émotion.

Un vote ponctué par des applaudissements debout.

« La mort d’un enfant est une tragédie sans équivalent et il faut accompagner le mieux possible les familles. Même si ça ne sera jamais à la taille du drame qui est vécu » a déclaré Muriel Pénicaud, ministre du Travail.

« Le sujet prend une résonance nouvelle dans ce contexte d’épidémie » a-t-elle ajouté.

« Ce texte est né dans le fracas, mais les familles et associations ont compris que c’était l’occasion de faire mieux et de prévoir un accompagnement global » a expliqué Adrien Taquet, secrétaire d’État à la Protection de l’enfance.

Il faut dire que la proposition de loi UDI-Agir a connu un parcours tumultueux.

En janvier, les « marcheurs » avaient provoqué l’indignation en rejetant l’allongement du congé de deuil. 

Emmanuel Macron avait reconnu une « erreur » et les élus LREM avaient proposé de porter le congé pour deuil d’enfant à quinze jours ouvrés.

Le texte, adopté définitivement, porte de cinq à sept jours le congé actuellement prévu par le Code du travail et créé un « congé de deuil » de huit jours supplémentaires, pour partie pris en charge par la Sécurité sociale. 

Ce congé est étendu aux travailleurs indépendants et aux agents publics.

En outre, une allocation forfaitaire sera versée aux familles en cas de décès d’un enfant à charge.

Hier, plusieurs élus ont salué le fait que la majorité ait admis une « erreur ».

Certains ont raconté leur propre drame. 

L’UDI s’est félicitée que le texte adopté soit devenu « beaucoup plus généreuse » qu’initialement.

« Qu’importe le chemin, pourvu qu’à la fin, cette humanité l’emporte » a déclaré François Ruffin, député LFI, qui avait dénoncé une « majorité mesquine ».

Louis Aliot, député RN, a salué « un texte qui revient de loin. C’est un petit signe d’espoir ».

Seul Pierre Dharréville, député communiste, a regretté « une disposition qui n’a pas sa place dans cette loi : le don de jours de congés au bénéfice d’un parent endeuillé ».

Laisser un commentaire

Telephone rose |
Divinebeaut |
Fitchdemyth |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Promovareok
| Perruquescheveuxnaturels
| Lee6769