9 juillet 2021

09|07 ~ HOLLYWOOD ~ Les personnages LGBT ne seront plus un tabou…

Classé dans : 1- LGBT,CULTURE — fierementgay @ 9 h 25 min

ollywood

Les « Marvel Studios » ont la ferme intention d’accroître la présence de la communauté LGBT dans ses films et séries.

Pour que l’image de l’entreprise soit représentative de la société d’aujourd’hui.

Victoria Alonso, vice-président exécutif de « Marvel Studios » vient de l’affirmer.

« L’idée est d’offrir un large éventail de personnalités, qui correspondent au réalité de nos jours ».

Et de mettre en avant « Loki », série proposée sur Disney+.

« Marvel Studios » n’hésite plus à définir son héros comme bisexuel.

Victoria Alonso a révélé que, dans les prochaines productions comme « Éternels » ou « Thor », des personnages ouvertement homosexuels apparaîtront.

Ce qui était difficile à imaginer il y a encore peu d’années.

Victoria Alonso a commenté ces avancées dauns une récente interview accordée à « Variety ».

« Nous allons renforcer ceux qui le sont. Nous ne changeons rien. Nous montrons seulement le monde qui sont ces gens, qui sont ces personnages. Il y a beaucoup de choses devant nous qui, je crois, seront représentatives du monde d’aujourd’hui. Nous ne mettrons pas le doigt sur le premier film, ni dans le deuxième, ni dans le troisième, ni dans la première série, ni dans la seconde, mais nous ferons tout notre possible pour essayer de le représenter de manière cohérente ». 

Concernant la bisexualité de « Loki », elle estime que « c’est quelque chose de très naturel ».

« Je dois être honnête avec vous. Ce n’est pas un gros problème. C’est ce que c’est quand cela convient au personnage. Nous n’allons pas le faire, parce que c’est politiquement correct ou incorrect. C’est ce que c’est. N’oubliez pas que nous suivons nos bandes dessinées. Nous essayons de les suivre à la lettre. Alors, dans les bandes dessinées, c’est ce que c’était » conclut Victoria Alonso.

5 juillet 2021

05|07 ~ CHANSON ~ Attaqué, y compris par la communauté LGBT…

Classé dans : 1- LGBT,CULTURE — fierementgay @ 9 h 27 min

chanson

Lundi dernier, Lil Nas X a fait sensation lors des « BET Awards », aux États-Unis, en traversant le tapis rouge vêtu d’une somptueuse robe créée par Andrea Grossi.

Ensuite, le chanteur a proposé son titre, « Montero », dans une mise en scène inspirée de l’Égypte antique.

Jusque là, tout va bien.

Le clou du spectacle a été le baiser que Lil Nas X a échangé avec l’un de ses danseurs à la fin de la performance.

Et là, rien ne va plus pour certains internautes.

Y compris certains membres de la communauté gay LGBT.

Ces derniers considèrent que le rappeur en fait trop en mettant constamment sa sexualité en avant.

« Vous vous détestez tellement ? Vous vivez tous en essayant de faire de votre mieux pour ne pas provoquer les hétéros ? Vous êtes mal à l’aise avec ce que je fais, parce que vous êtes effrayés à l’idée qu’ils soient mal à l’aise avec vous ? J’aime qui je suis. Peu importe ce que je décide de faire » a rétorqué l’artiste sur Twitter.

Par ailleurs, Lil Nas X a estimé absurde qu’on lui reproche la dimension sexuelle de sa performance, alors qu’il s’agit précisément du propos de la chanson.

« Genre, la chanson parle littéralement de sexe gay et vous voulez que je joue du piano et que j’enfile des perles ? » a-t-il encore tweeté.

Enfin, il a tenu à rappeler que « l’affirmation de ma sexualité reste un combat de tous les jours et je suis tout à fait conscient des enjeux de ma prestation ».

« Ça m’a pris beaucoup de temps pour me préparer mentalement à cette performance. Quand j’étais sur scène, je tremblais de savoir que je me produisais de cette façon devant mes pairs hétérosexuels. Même pendant le concert, j’avais du mal à calmer mes nerfs. Merci les gars pour votre amour » a-t-il conclu.

2 juillet 2021

02|07 ~ CINÉMA ~ « Peut-être encore plus cette année, faire un beau voyage ».

Classé dans : CULTURE — fierementgay @ 11 h 18 min

cinéma

C’est le 17 juillet prochain que le « Festival de Cannes » décerner ses prix 2021, dont la prestigieuse « Palme d’Or ». 

Sur la croisette, plus de couvre-feu, ni de jauges dans les salles, mais le masque reste de vigueur en intérieur.

« L’épidémie n’est pas vaincue. La prudence doit être de mise. On a l’habitude de s’embrasser en haut des marches, on ne s’embrassera plus. Mais, le coeur y sera tout autant » explique Thierry Frémaux, délégué général du festival. 

Au total, 24 films, en compétition officielle, seront projetés aux milliers de festivaliers et à un jury présidé par Spike Lee

Cinq femmes et trois hommes l’accompagneront, dont Song Kang-ho et Mylène Farmer.

Côté films, Leos Carax ouvrira la compétition avec « Annette ».

Il s’agit d’une comédie musicale avec Adam Driver et Marion Cotillard, dont le scénario et la musique ont été écrits par les Sparks. 

Comme à son habitude, la compétition compte de prestigieux cinéastes : Nanni Moretti, Jacques Audiard ou encore Apichatpong Weerasethakul. 

Des questions identitaires aux mystères du couple, en passant par du rap, Cannes promet un vaste panorama de la création.

« Beaucoup de films sélectionnés ont la fièvre, une force de combat. Et, additionnés les uns aux autres, ils vont nous permettre, peut-être encore plus cette année, de faire un beau voyage » souligne Thierry Frémaux.

Cannes, qui a annoncé une série d’engagements pour réduire son impact sur l’environnement, a également programmé une sélection éphémère de films sur l’environnement, dont une « comédie climatique » signée Louis Garrel.

Après les confinements stricts, les fermetures de cinémas, les festivals comme Berlin ou Sundance qui se sont tenus en ligne, puis une cérémonie des Oscars en demi-teinte, le « Festival de Cannes » veut être l’occasion de renouer avec le glamour et les stars.

Parmi les moments les plus attendus, le grand retour de Catherine Deneuve et la remise d’une « Palme d’Or » d’honneur à Jodie Foster. 

Pour tous, le pass sanitaire sera de rigueur.

Pour ceux qui ne sont pas vaccinés, des tests seront réalisés toutes les 48 heures gratuitement sur place.

1 juillet 2021

01|07 ~ CINÉMA ~ Une palette de sentiments LGBT pour le festival…

Classé dans : 1- LGBT,CULTURE — fierementgay @ 14 h 57 min

cinéma

Son grand retour après deux ans d’absence.

Jusqu’au 6 juillet, le festival, « Chéries-Chéris », célèbre la communauté LGBT.

Au total, 60 films et 80 documentaires et courts métrages.

Les projections se déroulent dans les MK2 Beaubourg, Bibliothèque et Quai de Seine.

Parmi les films les plus attendus, on trouve « Ammonite ».

Film d’époque, réalisé par Francis Lee, il raconte la relation secrète de deux femmes dans l’Angleterre du XIXème siècle.

À ce film s’ajoute celui de Marie-Castille Mention-Schaar, « A Good Man », dans lequel Noémie Merlant interprète un homme transexuel sur le point d’avoir un enfant avec sa compagne.

Dans une toute autre ambiance, Faraz Shariat, réalisateur allemand, évoque les plans « Grindr » et les  rave-party avec « No Hard Feelings ».

Du côté des documentaires, David France s’immisce au sein d’un groupe d’activistes LGBT et signe « Bienvenue en Tchétchénie ».

Un film douloureux sur le quotidien de ces personnes ostracisées et pourchassées.

À travers « Ich bin Anastasia », Thomas Ladenburger dresse le portrait de la première femme transexuelle devenue commandante au sein de la Bundeswehr, armée de la République fédérale d’Allemagne.

Enfin, Lia Hietala et Hannah Reinikainen s’intéressent, dans « Always Amber », à l’amitié fusionnelle d’Amber et Sébastian, deux jeunes amis queer.

Parmi les courts métrages, à noter « Baltringue » de Josza Anjembe, qui aborde le thème de l’amour impossible au cœur du système carcéral.

Outre les films en compétition, « Chéries-Chéris » programme aussi des « panoramas », reliant fiction et documentaire.

L’occasion de découvrir, en autres, « Caravage et moi » de Steve McLean, « Le Milieu de l’horizon » de Delphine Lehericey ou encore « La Fabrique du consentement : regards lesbo-queer » de Mathilde Capone.

Le programme complet est à découvrir sur le site du festival.

29 juin 2021

29|06 ~ POLOGNE ~ Contre l’homophobie, un baiser fougueux…

Classé dans : 1- LGBT,CULTURE,MONDE — fierementgay @ 12 h 09 min

pologne

Depuis sa victoire au Concours Eurovision de la chanson, Maneskin fait un malheur partout en Europe.

Samedi dernier, le groupe était l’invité du festival « Polsat SuperHit », à Sapot.

Et comme pour tout groupe de rock qui se respecte, le rock and roll n’est pas qu’un style musical.

C’est aussi un état d’esprit et une attitude.

Une attitude ouvertement en contradiction avec le régime polonais, ce samedi.

Et tout particulièrement son homophobie. 

C’est pourquoi, à la fin de leur concert, Maneskin a tenu à protester à sa manière.

Damiano David, le chanteur, a saisi le visage de son guitariste pour l’embrasser passionnément.

Un acte salué par les acclamations des spectateurs présents.

« Nous pensons que tout le monde devrait être autorisé à faire cela sans aucune crainte. Nous pensons que tout le monde devrait être complètement libre d’être qui il veut ! Merci la Pologne ! L’amour n’a jamais tort ! » a ensuite déclaré Damiano David.

Ce qui a entraîné des applaudissements tonitruants.

Une belle séquence que le groupe définit comme un acte de tolérance, d’espoir et d’activisme.

12345...68

Telephone rose |
Divinebeaut |
Fitchdemyth |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Promovareok
| Perruquescheveuxnaturels
| Lee6769