• Accueil
  • > Regarder... Lire... Écouter

18 juin 2019

En Kiosque…

Classé dans : Regarder... Lire... Écouter — fierementgay @ 14 h 07 min

1- JUKEBOX

&&&&&&&&&&&&

2- POLKA

3- MENS FITNESS

4- PREMIERE

14 juin 2019

ÉCOUTER > C’est annoncé…

Classé dans : Regarder... Lire... Écouter — fierementgay @ 13 h 16 min

0621 EMELI SANDE

&&&&&&&&&&&&

0621 TRAVIS

0621 WILL YOUNG

0628 BUDHA BAR

0628 CHRIS BROWN

12 juin 2019

LIRE > C’est annoncé…

Classé dans : Regarder... Lire... Écouter — fierementgay @ 16 h 53 min

0613 COOL KILLER

&&&&&&&&&&&&

0613 LE PRINCE DE MACHIAVEL

0613 MA CUISINE ZERO DECHET

0614 BARBE ROUGE

0614 MICHEL VAILLANT

12 juin > CINÉMA : « Un extraordinaire sens du destin, un artiste sanguin ».

Classé dans : À savoir,Regarder... Lire... Écouter — fierementgay @ 14 h 32 min

cinema

1961 : Rudolf Noureev passe à l’Ouest, lors d’un voyage en France.

Il devient alors le plus célèbre danseur de ballet au monde.

La défection la plus médiatisée de la Guerre froide est portée, pour la première fois, au cinéma.

Ralph Fiennes est le réalisateur de « The Withe Crow ».

« Quand on évoque Noureev, les gens pensent à l’immense danseur, parce qu’il a redéfini le ballet dans le monde occidental ».

Le film sortira, la semaine prochaine, en France.

Pays où, à l’aéroport du Bourget, un danseur soviétique de 23 ans prononce cette simple phrase : « je voudrais rester dans votre pays ».

Ce jour-là, il entre dans l’Histoire.

Ralph Fiennes a voulu surtout peindre le petit garçon, né au sein d’une famille pauvre de Tatars musulmans, et qui devient « un jeune homme avec un extraordinaire sens du destin, un artiste à la personnalité sanguine ».

Bien sûr, le film immortalise la scène où, face à des membres du KGB paniqués qui essayent de retenir Rudolph Noureev, un officier français s’interpose et lance : « on est en France ici ! ». 

« Il a pris une décision sur où il allait exister. Il décide de quitter sa patrie, car le système était tellement paranoïaque à propos de l’expression individuelle » rappelle Ralph Fiennes.

Comme dans ses deux premiers films, il est à la fois derrière et devant la caméra, jouant le rôle d’Alexandre Pouchkine, professeur d’exception de Rudlph Noureev en Russie.

Son Rudolph Noureev, c’est Oleg Ivenko, lui-même danseur.

Ralph Fiennes évoque « l’angoisse » de convaincre les producteurs du choix d’un danseur inconnu, à l’anglais bancal, pour jouer un grand rôle.

Fondé sur la biographie de Julie Kavanagh, le film est ponctué de flashbacks : la naissance à bord du Transsibérien, la faim à Oufa, un père dur opposé à ce que son fils danse.

Le fim évoque aussi les coups de sang et la sexualité du danseur.

« Il n’a jamais fait son coming-out, mais n’a jamais caché son homosexualité, une fois en Occident » explique Ariane Dollfus, auteure d’une biographie sur Rudolph Noureev.

« Il a été un traître, pour l’Union soviétique, mais le meilleur ambassadeur de la danse russe. Il a été un visage de la Guerre froide, des rebelles années 60, mais aussi des années Sida ».

C’est cette maladie qui l’emportera à 54 ans.

Tout au long de sa carrière, Rudolph Noureev aura valorisé le rôle des hommes dans des ballets, qui donnent la primauté aux ballerines.

Il a revisité des classiques, un peu partout dans le monde. 

En Russie, où il ne fut réhabilité qu’après sa mort, son personnage divise toujours.

En Kiosque…

Classé dans : Regarder... Lire... Écouter — fierementgay @ 12 h 57 min

6- TRANSFUGE

&&&&&&&&&&&&

7- TSUGI

8- DNA

9- NATIONAL GEOGRAPHIC

12345...274

Telephone rose |
Divinebeaut |
Fitchdemyth |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Promovareok
| Perruquescheveuxnaturels
| Lee6769