16 septembre 2021

16|09 ~ MONACO ~ « Mais, monsieur, il y aura toujours des gens homophobes ».

Classé dans : 1- LGBT,SPORTS — fierementgay @ 9 h 29 min

monaco

Dans le cadre de son programme socio-éducatif, l’AS Monaco organise régulièrement des événements sur des sujets de société.

En cette rentrée 2021, c’est Ouissem Belgacem qui est venu s’adresser aux jeunes de l’Academy pour livrer son témoignage sur l’homophobie et sa lutte contre les discriminations.

Un après-midi de débat plein d’enseignements.

Avec son livre, « Adieu ma Honte », Ouissem Belgacem a décidé de briser le silence d’un sujet tabou dans le monde du sport en général et dans l’univers du football en particulier : l’homosexualité. 

La semaine dernière, en compagnie d’Élisabeth Moreno, ministre chargée de l’Égalité entre les femmes et les hommes, de la Diversité et de l’Égalité, il a rencontré les jeunes du centre de formation de l’AS Monaco.

En arrivant dans la salle de détente, les jeunes sportifs ne sont pas au courant du programme qui les attend.

Comme lors de chaque rentrée, les membres de la scolarité organisent un événement dans le cadre du projet socio-éducatif.

Alors lorsqu’ils se retrouvent face à Ouissem Belgacem, les regards sont surpris.

Ouissem Belgacem commence son propos par une mise en confiance.

« Avant de vous expliquer mon parcours, je voulais vous dire que, si je suis venu de Paris, c’est pour discuter avec vous. Je ne suis pas un prof, ni un dirigeant de l’AS Monaco. Donc, n’hésitez pas à vous exprimer. Votre avis m’intéresse ! ».

Pour Virginie Gollino, responsable de la scolarité au sein de l’Academy, Ouissem Belgacem est l’intervenant idéal.

« Cela fait plusieurs années que nous essayons de mettre en place une action contre l’homophobie, mais nous n’avions jamais trouvé de partenaires qui correspondaient à ce que nous voulions transmettre. Avec son passage en centre de formation, il a le profil parfait pour s’adresser à nos jeunes ».

Après une introduction sur son parcours de vie, l’ex-footballeur annonce qu’il est homosexuel.

La surprise se lit dans le regard de certains.

« Comment avez-vous annoncé la nouvelle à vos proches ? » interroge un des participants.

« Et la religion dans tout ça ? » lance un autre.

S’ensuit alors un moment d’échange intense autour de la question de l’homophobie dans notre société.

Après une heure de débat, les jeunes analysent ce moment.

« C’est la première fois que j’assiste à un événement sur l’homophobie. C’était très intéressant. Ça nous permet de réfléchir sur le sujet. Le fait que ce soit un ancien joueur de centre, ça m’a encore plus marqué. Au sein du groupe, il y avait pas mal de débat entre nous sur le sujet et je pense que son témoignage nous a appris beaucoup de choses » explique Mathis.

Au cours de l’échange, Ouissem Belgacem n’a aps hasité, lui aussi, à poser des questions.

« Est-ce que vous trouveriez normal que quelqu’un vienne vous discriminer pour quelque chose que vous n’avez pas choisi ? ».

Réaction.

« Mais, monsieur, dans la société, il y aura toujours des gens racistes et homophobes. Ça ne va jamais changer ».

Pour Marc-Olivier Taccard, à l’origine de la rencontre, ces échanges montrent que le contrat est rempli.

« Si j’ai initié le contact avec Ouissem, c’est justement pour chasser ce type de raisonnement là. Preuve à l’appui, un footballeur gay témoigne chez nous. C’est une première. Les choses changent. Elles évoluent et faire bouger les lignes est une première étape ». 

« On ne choisit pas sa sexualité. De la même manière que je n’ai pas choisi de naître arabe ou avec les yeux marrons. Il faut donc qu’on arrête d’exclure certaines personnes de la société, alors qu’elles ne pourront pas changer » conclut Ouissem Belgacem.

Un Ouissem Belgacem soulagé et satisfait.

Il reconnaît qu’il y avait un peu de strees en lui.

« J’avais pas mal d’appréhension dans la mesure où c’était ma première intervention dans un centre de formation. Franchement, je suis ravi. Les échanges ont été vifs, durs, encourageants et parfois même déstabilisants. Je les ai trouvé très réceptifs. Ils étaient dans l’engagement, dans la discussion. Ce que j’ai apprécié avant tout, c’est leur niveau d’honnêteté. Une des phrases que j’ai adoré et qui peut paraître paradoxale, c’est quand un joueur m’a dit : Je n’aime pas les gays, mais je ne sais pas pourquoi. Je me dis que s’il s’est senti à l’aise de dire ça devant les équipes encadrantes, c’est que nous avons réussi à créer un environnement, en moins d’une heure, dans lequel il a réussi à se sentir assez à l’aise pour me dire vraiment ce qu’il pensait. Si je suis venu ici, aujourd’hui, c’est avant tout pour ces jeunes qui vont représenter le futur du football en France ».

16|09 ~ SPORTS ~ Annulation en 2022, rendez-vous en 2023…

Classé dans : 1- LGBT,SPORTS — fierementgay @ 8 h 35 min

sports

Les organisateurs des « Gay Games » ont annoncé l’annulation de l’édition 2022.

Le rassemblement sportif se fera en 2023.

Pour justifier cette décision, ils invoquent les restrictions de voyage, liées au coronavirus, vers Hong Kong, ville choisie pour accueillir l’événement.

Hong Kong continue d’appliquer des règles particulièrement strictes en imposant aux visiteurs étrangers entre une et trois semaines de quarantaine dans un hôtel.

Ce qui maintient la ville coupée du reste du monde.

La progression imprévisible des variants du Covid et les restrictions de voyage correspondantes continuent de rendre difficile, aux participants du monde entier, de faire des plans pour se rendre à Hong Kong explique Dennis Philipse, coprésident des « Gay Games ».

Calqués sur le modèle des Jeux olympiques, les « Gay Games » ont lieu tous les quatre ans et réunissent des athlètes LGBT et hétérosexuels, afin de promouvoir un message d’inclusion et d’égalité des droits.

12 000 participants étaient attendus en novembre 2022.

Hong Kong avait devancé plus d’une douzaine d’autres villes pour accueillir cet évènement, qui se déroulera pour la première fois en Asie.

Avant même l’annonce de ce report, les « Gay Games » étaient déjà menacés.

À la fois par le coronavirus, mais aussi par les turbulences politiques à Hong Kong. 

Déjà le mois dernier, Taïwan avait indiqué qu’aucun sportif ne participerait au rassemblement.

Selon le pays, « les athlètes risquent d’être arrêtés en vertu de la nouvelle loi sur la sécurité nationale de Hong Kong ».

Un grand nombre de militants de Hong Kong, emprisonnés pour avoir pris part au mouvement de protestations démocratiques, sont des activistes LGBT.

En outre, de plus en plus de politiciens pro-Pékin tiennent des propos homophobes concernant les « Gay Games ».

Même si certains représentants de la société civile avaient plaidé en faveur du maintien des « Gay Games » en 2002, le gouvernement hong-kongais avait montré un soutien plutôt tiède à l’évènement.

À voir quelle sera la situation politique en 2023.

14 septembre 2021

14|09 ~ SPORTS ~ « Difficile de s’épanouir dans le sport si on est LGBT ».

Classé dans : SPORTS — fierementgay @ 11 h 37 min

sports

Dimanche, Élisabeth Moreno était présente au  forum de rentrée de la « Fédération Sportive Gaie et Lesbienne ».

La ministre chargée de l’Égalité entre les femmes et les hommes, de la Diversité et de l’Égalité des chances, s’est confiée sur les difficultés rencontrées par les sportifs, mais aussi et surtout, sur les engagements du gouvernement pour un « sport inclusif ».

Extraits.

« S’il porte en lui des valeurs universelles d’égalité, le sport demeure malheureusement un univers où les LGBTphobies sont légion. Sur les terrains comme en dehors. Dans le sport amateur comme professionnel. Trop souvent, les discriminations liées à l’homophobie, la lesbophobie, la biphobie ou encore la transphobie y sont banalisées. L’insulte PD reste, par exemple, très répandue dans les enceintes sportives. Il reste difficile, encore aujourd’hui, de vivre sa pratique sereinement. Que l’on soit athlète, simple pratiquant ou supporter. Moqueries, insultes, menaces ou rejets demeurent, trop souvent, le quotidien des personnes LGBT dans le sport. Je me réjouis que de plus en plus de sportifs se saisissent de cette question en témoignant de leur parcours. Qu’ils soient encore en activité ou pas ».

« Avec Roxana Maracineanu, ministre des Sports, nous œuvrons pour que le sport soit vecteur de mixité, de citoyenneté et de respect. Sensibiliser et former constituent ainsi les deux piliers que nous avons édictés dans le Plan national d’actions pour l’égalité, contre la haine et les discriminations anti-LGBT 2020-2023, que j’ai lancé le 14 octobre 2020. Ce combat pour un sport inclusif nécessite aussi l’engagement des associations, chevilles ouvrières indispensables, qui font un travail remarquable sur le terrain et dans les écoles. Nous avons, entre autres, lancé le label FIER, qui vise à évaluer les fédérations sportives sur leurs politiques et actions pour lutter contre les LGBTphobies. La Ligue Nationale de Rugby est, par exemple, force motrice en la matière. Par ailleurs, la Délégation interministérielle à la lutte contre le racisme, l’antisémitisme et la haine anti-LGBT finance des associations sportives pour favoriser l’inclusion ».

« Au forum de la Fédération Sportive Gaie et Lesbienne, j’ai rencontré les réalisateurs et les sportifs du magnifique documentaire, Faut qu’on parle. Astrid Guyart, Céline Dumerc, Amandine Buchard, Kevin Aymoz, Jeremy Stravius et Jeremy Clamy sont des sources d’inspiration pour de nombreux jeunes LGBT ».

« Il est plus difficile de s’épanouir dans le sport et d’y réussir, lorsque l’on est lesbienne, gay, bisexuel ou transgenre. L’ancien footballeur, Ouissem Belgacem, décrit cette réalité dans son livre dont le titre, Adieu ma honte, sonne à la fois comme une libération pour lui et un signal d’alarme pour nous tous. Son histoire n’est pas isolée. Elle est révélatrice de notre société, d’une homosexualité difficile à assumer, d’une homophobie difficile à dénoncer et d’une omerta depuis trop longtemps éludée, mise sous le tapis. La semaine dernière, je me rendue avec lui dans un lycée, à Paris, où nous avons échangé avec des jeunes. Ouissem a témoigné auprès d’eux de son histoire de manière très pédagogique. C’est aussi de cette façon que l’on fait évoluer notre société. Par la transmission ».

« Les Jeux de Tokyo ont été les Jeux Olympiques et Paralympiques les plus inclusifs par le nombre d’athlètes gays, lesbiennes, transgenres et même non-binaires, qui y ont participé. Ceux de Paris 2024 seront l’occasion de décupler les valeurs d’inclusion véhiculées par le sport. Le 26 juillet 2018, Tony Estanguet, président du Comité d’organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024, a signé une charte d’engagement LGBT avec l’association, L’Autre Cercle. J’ai aussi rencontré récemment Michel Cadot, délégué aux Jeux Olympiques et Paralympiques 2024 qui, aux côtés de Tony Estanguet, prépare les JO les plus inclusifs de l’histoire. Cet immense évènement nous permettra de continuer à faire évoluer les mentalités et accepter chacun pour ce qu’il est. Tout simplement ».

14|09 ~ VOLLEY-BALL ~ Champions olympiques, mais pas champions d’Europe !

Classé dans : SPORTS — fierementgay @ 8 h 53 min

volley

Fraîchement sacrée championne olympique, l’équipe de France a vécu une énorme désillusion, hier, en huitièmes de finale de l’Euro.

Face à la République tchèque, les Bleus ont été méconnaissables et ont quitté le tournoi bien pkus tôt que prévu.

Un coup de tonnerre dansq le tournoi !

Hier, l’équipe de France est passée du paradis à l’enfer.

Un mois après avoir écrit le plus beau chapitre de son histoire en remportant la médaille d’or des Jeux Olympiques, les volleyeurs français ont vécu un vrai cauchemar face à la République Tchèque.

Comme en 2017, ils ont bu la tasse et quittent cet Euro, dont ils étaient les immenses favoris.

Une énorme gifle avec cette défaite 3-0 : 25-22, 25-19, 34-32.

Durant tout le match, l’équipe de France n’a été que l’ombre d’elle-même.

Earvin Ngapeth et ses coéquipiers quittent donc la compétition le front bas.

Très difficile à comprendre pour les fans, comme à digérer pour les joueurs, tous assommés par ce violent coup de tonnerre que personne n’avait vu venir. 

Bernardo Rezende, sélectionneur de l’équipe de France a tenté d’expliquer cette déconvenue.

« Aujourd’hui, nous avons affronté une équipe bien préparée et nous avons commis beaucoup de fautes. Il faudra apprendre de cette leçon. Le responsable, c’est moi. Les joueurs ont fait 100% de ce qu’ils pouvaient faire. Je dois mieux connaître les joueurs pour savoir comment les aider psychologiquement ».

13 septembre 2021

13|09 ~ TENNIS ~ Magistral, il remporte le tournoi…

Classé dans : SPORTS — fierementgay @ 8 h 24 min

tennis

Hier, en remportant l’US Open, Daniil Medvedev a joué les briseurs de rêve pour mieux construire le sien.

Auteur d’un match parfait, il a largement battu Novak Djokovic : 6-4, 6-4, 6-4.

À New York, le joueur Russe a décroché son premier tournoi majeur.

Iuntile de dire que la désillusion est grande pour Novak Djokovic.

Aux portes du plus grand exploit de l’ère Open, le Numéro 1 mondial n’est pas parvenu à remporter l’Open d’Australie, Roland-Garros, Wimbledon et l’US Open la même année.

Rod Laver reste donc le dernier à avoir réalisé cette performance côté masculin.

C’était en 1968. 

En ce dimanche 12 septembre 2021, la dernière marche était beaucoup trop haute pour le Serbe.

Il faut dire que Daniil Medvedev a sorti le match de sa vie.

Marqué par une détermination glaciale, il a été impérial au service.

Le Russe a ainsi réalisé un premier set parfait avec six aces.

Il a aussi brillé par sa capacité à accélérer en coups droits et à contre-attaquer toujours au meilleur moment.

En face, Novak Djokovic était complètement submergé par la pression.

Il aura fallu attendre le deuxième set pour le voir avoir l’opportunité de breaker.

Après avoir échoué, il s’est énervé, furieux d’avoir encore manqué l’occasion. 

Ensuite, il n’a pas su se remettre dans le match.

Daniil Medvedev n’a jamais desserré l’étau.

Au final, c’est bien le tsar qui fut la star.

Daniil Medvedev s’est laissé tomber sur le court sous l’ovation des spectateurs.

Ovation méritée au vu de la peformance accomplie.

12345...47

Telephone rose |
Divinebeaut |
Fitchdemyth |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Promovareok
| Perruquescheveuxnaturels
| Lee6769