6 septembre 2021

06|09 ~ FOOTBALL ~ L’Italie bat un record, mais ne gagne pas…

Classé dans : SPORTS — fierementgay @ 12 h 15 min

football

Hier soir, l’Italie n’a pas réussi à percer le coffre-fort suisse.

Match nul, 0-0, entre les deux équipes.

Si ce résultat n’éclaircit pas la route la Coupe du monde 2022, il permet à l’Italie de battre le record d’invincibilité d’une sélection nationale. 

En 36 matchs, avec 27 victoires et 9 nuls, depuis sa défaite contre le Portugal il y a trois ans, l’Italie fait mieux que la série de 35 matchs de l’Espagne entre 2006 et 2009 et du Brésil entre 1993 et 1996.

Remarquable, mais les exigences immédiates de Roberto Mancini, sélectionneur de l’Italie, ne sont pas là et ne sont pas satisfaites.

« C’est un moment où le ballon ne veut pas entrer dans les buts. On a eu trop d’occasions aujourd’hui pour ne pas gagner le match » a-t-il pesté après la rencontre.

Il faut dire que le nouveau statut de Champions d’Europe permet d’exiger davantage.

Même Jorginho, grand spécialiste des penalties, s’est cassé les dents sur l’infranchissable Gianluigi Donnaruma (à gauche), gardien et capitaine de l’équipe d’italie.

Côté suisse, Ian Sommer (à droite) a écoeuré toute la ligne d’attaque italienne en étant toujours présent pour préserver sa cage. 

« On doit être plus cliniques et plus précis. On ne peut pas ne pas gagner 2-0 ou 3-0 un match comme ça. C’est dommage. Les occasions, nous les avons eues » a ajouté Roberto Mancini. 

L’Italie, avec ce deuxième nul en quatre jours, se complique la tâche sur la route du Mondial 2022.

Les Champions d’Europe vont devoir batailler pour décrocher la première place de leur groupe, directement qualificative pour le Qatar.

06|09 ~ FOOTBALL ~ « Je regrette le manque d’engagement et d’agressivité ».

Classé dans : SPORTS — fierementgay @ 9 h 32 min

football

En général, une conférence de presse, qui réunit Didier Deschamps et Hugo Lloris, c’est de l’eau à peine assez tiède pour faire infuser un thé.

Ce samedi, à Kiev, après un cinquième match nul d’affilée, le sélectionneur des Bleus a employé des mots « light », qui traduisaient mal l’énervement que son visage laissait paraître.

De son côté, le capitaine a fendu l’armure.

Au micro de M6, après ce match sans victoire contre l’Ukraine, Dideir Deschamps a, tout de même, voulu retenir « la réaction de l’équipe après une première période insipide ».

Il a répété sa confiance en ses joueurs et évoqué « un enchaînement de matchs difficile, même si ce n’est pas une excuse ».

Propos mesurés.

Changement de ton quelques minutes plus tard avec Hugo Lloris, visibement agacé.

« C’est fini l’euphorie de l’après-Coupe du monde 2018, où à tout moment on sentait qu’on pouvait faire basculer les résultats en notre faveur. On était sur une vague de réussite et elle s’est un peu cassée. Il y a les exigences du haut niveau et on se doit d’y répondre. Je regrette le manque d’engagement et d’agressivité en première période ».

Interrogé sur les raisons de cette équipe vacillante depuis l’échec de l’Euro, Hugo Lloris a évoqué « un peu le manque de confiance et pas mal d’évolution en termes de joueurs. C’est à chacun d’augmenter son niveau de jeu ».

Comprenne qui voudra.

« Il faut rester positif, mais être conscient des manques. Je n’ai pas envie qu’on se fasse peur » a-t-il conclu.

En cas de défaite face à la Finlande, demain, ça pourrait être le cas malgré la faiblesse de ce groupe D de qualifications, qui aurait dû transformer le chemin des Bleus vers la Coupe du monde en autoroute.

3 septembre 2021

03|09 ~ TÉLÉVISION ~ Les coupes du monde dans le giron de TF1…

Classé dans : MÉDIAS,SPORTS — fierementgay @ 11 h 16 min

NCR_6124

Il va y avoir du sport !

TF1 vient de confirmer l’acquisition de l’intégralité des droits de diffusion de la Coupe du monde masculine de rugby en 2023, qui se déroulera en France.

En outre, le groupe audiovisuel a également mis la main sur Coupe du monde féminine 2022. 

Cette dernière se tiendra du 8 octobre au 12 novembre 2022 en Nouvelle-Zélande.

La compétition masculine aura lieu du 8 septembre au 28 octobre 2023. 

« Nous sommes ravis de prolonger notre partenariat de longue date avec le groupe TF1. Les Coupes du monde de rugby, en 2022 et 2023, nous offrent une occasion en or de toucher et d’inspirer de nouveaux supporteurs à travers toute la France » a réagi Alan Gilpin, directeur général de « World Rugby », plus haute instance du rugby mondial. 

« World Rugby » rappelle que la Coupe du monde de rugby 2019, au Japon, « a été l’événement de rugby le plus regardé de tous les temps, avec plus de 857 millions de personnes dans le monde entier. Soit une augmentation de 26% par rapport au précédent tournoi en Angleterre ». 

De son côté, TF1 réaffirme son ambition de « proposer en clair les plus grands événements sportifs internationaux et de les rendre accessibles au plus grand nombre ».

« La Coupe du monde de rugby masculine sera l’événement sportif majeur de 2023, lancé par un match entre le XV de France et les All Blacks au Stade de France. Cet accord permet également au groupe de renforcer sa couverture du sport féminin et de proposer, sur ses antennes, la prochaine Coupe du monde de rugby féminine, après le succès de la Coupe du monde féminine de football en 2019, ainsi que le succès des championnats du monde et d’Europe féminins de handball ». 

26 août 2021

26|08 ~ FOOTBALL ~ Après un Euro râté, plus de droit à l’erreur…

Classé dans : SPORTS — fierementgay @ 9 h 28 min

football

Après avoir brillé sur le toit du monde en 2018, Didier Deschamps a été beaucoup moins éclatant, il y a deux mois, lors de l’Euro de football.

Depuis l’incroyable élimination des Bleus par la Suisse, le sélectionneur n’est plus considéré comme invincible.

Et les critiques, jusque-là plus ou moins mises en sourdine, sont apparues.

Conforté par Noël Le Graët, Didier Deschamps joue gros, dès cette rentrée, avec la reprise des qualifications pour la Coupe du monde au Qatar en 2022.

C’est aujourd’hui qu’il va communiquer la liste des éléments censés redorer le blason national.

D’abord contre la Bosnie, puis face à l’Ukraine et la Finlande.

Le chantier va bien au-delà de la composition de son groupe.

« Il y a toujours des pages qui se tournent. À moins que les joueurs la tournent eux-mêmes. Mais, c’est rare ».

Cette phrase, signée Deschamps, date de vendredi dernier.

De quoi annoncer de véritables changements dans la liste ?

Probable. 

Même s’il a enfin trouvé un club où il jouera plus de cinq matchs par saison, Olivier Giroud a du souci à se faire, quand on lit les multiples piques lancées par Didier Deschamps.

« Olivier et quelques autres, c’était en 2018. Aujourd’hui, on est en 2021 et je ne suis pas là pour donner des assurances à qui que ce soit ».

En outre, le sélectionneur, qui vante de plus en plus les mérites de Karim Benzema, n’a pas apprécié la sortie d’Olivier Giroud après France-Bulgarie en match de préparation.

Ce dernier se plaignait de « ballons qui n’arrivent pas ».

De quoi créer une polémique avec Kylian Mbappé, non cité mais visé.

Steve Mandanda et Moussa Sissoko pourraient subir le même sort qu’Olivier Giroud, en restant chez eux.

Ceci dit, avec Didier Deschamps, difficile de prédire les nouveautés.

Retour de Dayot Upamecano ? 

Arrivées de Théo Hernandez, Aurélien Tchouaméni et Moussa Diaby ?

Certains chantiers sont ouverts.

Notamment en défense, où la charnière a pas mal grincé à l’Euro et où le poste de latéral droit reste l’éternel maillon faible de l’équipe de France.

Mbappé, Benzema, Griezmann, Coman, Dembélé…

Empiler les attaquants de classe mondiale, ça peut marcher en thérorie, mais c’est moins évident dans la vraie vie.

« Même si je considère que l’option plus offensive, d’une attaque à quatre, était valable, j’ai eu la confirmation, comme j’en avais la conviction avant, que c’était faisable sur trente minutes ou une mi-temps, mais que sur tout un match, face à un adversaire capable de tenir le ballon, c’est beaucoup plus compliqué » analyse Didier Deschamps. 

Il faut dire que, entre les considérations tactiques et les soucis d’ego, il n’est pas facile de faire cohabiter tout ce petit monde, tout en conservant équilibre et solidité défensive.

Retrouver l’étanchéité sera donc le chantier principal du sélectionneur.

Il y a plus excitant comme challenge, mais la quête d’une Coupe du monde vaut bien quelques rodages. 

Sortir d’une compétition ratée, avec un sélectionneur affaibli, il y a mieux pour envisager l’avenir avec sérénité.

Hier, dans « L’Équipe », Hugo Lloris a promis l’union sacrée.

« On va revenir avec l’envie de prouver, de relancer la machine, d’aller chercher la qualification le plus tôt possible et de jouer la Ligue des nations à fond en octobre. Le plus important, aujourd’hui, est de nous relever ensemble ». 

Bien sûr, tout le monde s’accorde à dire que l’Euro 2020 râté n’a rien à voir avec le Mondial catastrophique en Afrique du Sud.

Ceci dit, pas d’angélisme.

Didier Deschamps, Hugo Lloris et les autres vont devoir réagir pour persuader les supporters que cet Euro était « juste » un banal accident de parcours.

24 août 2021

24|08 ~ ROYAUME-UNI ~ L’entraîneur fustige les chants homophobes…

Classé dans : 1- LGBT,MONDE,SPORTS — fierementgay @ 9 h 04 min

ru

Jürgen Klopp (à gauche), entraîneur de l’équipe de football de Liverpool, a vivement critiqué le groupe de supporters qui a entonné un chant à connotation homophobe à destination d’un joueur de Norwich, le week-end dernier.

« Ce sont des idiots ».

Le manager allemand appelle au changement.

Dans ce chant, Billy Gilmour (à droite), milieu de terrain de Norwich, était qualifié de « rent boy », terme désignant les prostitués masculins.

Injure proférée par des supporters de Liverpool.

Après avoir rencontré Paul Amann, fondateur de « Kop Out », groupe de supporters LGBT de Liverpool, Jürgen Klopp a condamné ces faits.

« Je n’ai jamais compris pourquoi on devrait chanter contre quoi que ce soit dans un stade de football. Je ne l’ai jamais compris. Et je n’ai jamais aimé ça ». 

L’entraineur Allemand a aussi souligné que « ce type de chants n’est en rien un encouragement pour l’équipe. Quand ils commencent à chanter les noms de joueurs, ça, ça donne la chair de poule et une motivation supplémentaire. Les autres chants sont une perte de temps totale. Ceux qui pensent ce qu’ils chantent sont des idiots ».

123456...49

Telephone rose |
Divinebeaut |
Fitchdemyth |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Promovareok
| Perruquescheveuxnaturels
| Lee6769