24 juin 2019

ÉCOUTER > C’est annoncé…

Classé dans : Regarder... Lire... Écouter — fierementgay @ 13 h 08 min

0628 ARTISTES RTL 2019

&&&&&&&&&&&&

0628 IGGIE POP

0628 KYLIE MINOGUE

0628 MIKA

0628 NAPS

0628 TOM FRAGER

0628 VOIX ET ORGUE NOTRE DAME

24 juin > ALLIER : Baptême du feu pour la première Gay Pride !

Classé dans : À savoir — fierementgay @ 13 h 02 min

montlucon

Samedi, Montluçon accueillera sa première « Marche des fiertés ».

Rendez-vous est donné place Jean-Dormoy, à partir de 14 heures, avant un défilé dans le vieux Montluçon.

À l’origine de cette manifestation, on trouve l’association, « LGBTQI Pouppette », créée il y a trois ans.

« Nous sommes absents des radars à Montluçon. Alors, on s’est dit que c’était bien de donner une couleur, de la joie à Montluçon, dans le département et dans la région » explique Alexandre Piu, président de l’association.

Ouverte à tous, la Marche veut aussi rappeler qu’il n’est pas toujours simple d’être homosexuel à Montluçon.

Même si les agressions ne sont pas courantes.

Alexandre Piu en a lui-même été victime.

Aujourd’hui, il veut « montrer qu’on peut être issu de l’immigration, homosexuel et affirmer sa vie. J’affirme tout ce que je fais et ce que je suis ».

Samedi, le message se voudra également « politique ».

« On revendique la PMA pour toutes, le don du sang pour toutes et tous. On revendique une égalité de droits et surtout le besoin de vivre comme tout le monde ». 

Malgré la tenue de la Gay Pride de Paris le même jour, Alexandre Piu espère réunir cinq mille personnes à Montluçon.

« Une dame m’a appelé de Montpellier. Des personnes de Lyon doivent aussi venir. Là-bas, la marche a été annulée la semaine dernière ».

Lors de cette première Gay Pride, musique et DJ seront aussi de la fête.

En espérant le succès de cette première édition, l’association compte pérenniser l’événement chaque année.

24 juin > PARIS : Les avocats se mobilisent pour la Gay Pride…

Classé dans : À savoir — fierementgay @ 12 h 47 min

paris

« Ensemble Contre la Peine de Mort », l’Ordre des avocats de Paris, le Conseil national des barreaux et « l’Association Française des Avocats LGBT », se mobiliseront lors de la « Marche des Fiertés » de Paris, samedi prochain.

Tous veulent dénoncer la criminalisation de l’homosexualité.

Soixante-treize pays, dans le monde, considèrent encore l’homosexualité comme un crime.

Dasn douze pays, elle est passible de la peine de mort.

« Cet engagement massif des avocats marque le soutien de la profession en faveur de l’égalité des droits entre les personnes hétérosexuelles et les personnes LGBT » déclare un communiqué commun.

« Affirmer et vivre librement son orientation sexuelle n’est pas un crime et ne devrait nullement avoir sa place dans un code pénal ».

En outre, les avocats s’inquiètent des agressions homophobes, qui augmentent de manière inquiétante.

Pour dénoncer les discriminations sexuelles, les condamnations à mort et les exécutions des personnes LGBT, les associations d’avocats s’associeront donc à la Gay Pride parisienne.

À travers une campagne intitulée, « La peine de mort est homophobe », « Ensemble contre la peine de mort » exhorte les douze pays, dont la législation prévoit la peine capitale pour homosexualité, à la dépénaliser.

Sont donc visés : Afghanistan, Arabie saoudite, Brunei, Émirats arabes unis, Iran, Mauritanie, Qatar, Nigeria, Pakistan, Soudan, Somalie et Yémen.

À travers une autre campagne, « Les avocats vous protègent », les avocats se positionnent en faveur de l’égalité des droits et rappellent leur opposition ferme à toutes les discriminations et toutes les formes de violence.

Les quatre organisations dénoncent également les législations ouvertement homophobes et criminalisant l’homosexualité.

Elles rappellent que : 

-Les condamnations à mort pour homosexualité sont très souvent camouflées sous d’autres prétextes, tel que le trafic de drogue. Il est donc impossible de les chiffrer précisément.

-En avril dernier, Brunei est devenu officiellement le douzième pays du monde à condamner à mort pour homosexualité. Malgré les annonces faites par le sultan, Hassanal Bolkiahnon, les condamnations ne sont en aucun cas suspendues. Au contraire, elles sont inscrites dans le code pénal suivant la charia la plus stricte.

-L’Afrique est le continent le plus touché par le phénomène de pénalisation des relations homosexuelles. L’Ouganda a tenté à plusieurs reprises de rétablir la peine de mort pour les relations entre même sexe.

-Parmi les douze pays, situés en Afrique et en Asie, sept prévoient la peine capitale pour homosexualité en vertu de la charia.

24 juin > POLITIQUE : Le parti se déclare contre la PMA pour toutes…

Classé dans : À savoir — fierementgay @ 12 h 29 min

rn

Ce matin, sur France 2, Nicolas Bay, eurodéputé Rassemblement national, a mis en avant « la protection des droits de l’enfant » pour justifier son opposition à la Procréation Médicalement Assistée pour toutes les femmes.

De son côté, Marine Le Pen veut la réserver aux couples confrontés à l’infertilité.

« Je ne crois pas que la société soit prête pour cette évolution. Je ne crois pas que ce soit souhaitable surtout. Ne pas créer, de toute pièce, des situations où un enfant, dès le début de sa vie, n’a pas son père à ses côtés, ni connaissance de qui il est ».

Évoquant les « grands choix de civilisation qui sont derrière la PMA », Nicolas Bay évoque « l’idée d’une espèce de droit à l’enfant, alors que tout ce qu’on a essayé de défendre dans notre pays, ces dernières décennies, c’est au contraire de protéger au maximum les droits des enfants. Dont le premier est d’avoir un père et une mère pour se construire grâce à cette altérité homme/femme ».

« Dans le meilleur des cas, ils auront possibilité de connaître qui est leur père au bout de nombreuses années. Mais, ils n’auront pas un père à leur côté pour se construire » a-t’il insisté.

« Après le mariage pour tous, la PMA pour toutes est la dernière étape avant la GPA » a fait valoir Nicolas Bay.

« Nous sommes contre l’ouverture à tout le monde, entre guillemets, de la Procréation Médicalement Assistée, car celle-ci doit être réservée aux couples qui ont des problèmes d’infertilité » défend, pour sa part, Marine Le Pen.

« J’entends beaucoup parler d’envie d’enfant. Ce qui m’intéresse, c’est l’intérêt de l’enfant. Or, l’enfant a un père et une mère. Il faut que cette filiation soit reconnue. On ne peut pas mentir légalement à un enfant en organisant, dès sa conception, un mensonge dont je suis convaincue qu’il le fera souffrir. La vie, parfois, oblige à grandir avec un seul parent ou même sans parent du tout. Tout ce qui contribue à dissimuler cette vérité biologique, qui est utile pour la construction psychologique de l’enfant, je suis contre ». 

Le 12 juin dernier, Édouard Philippe a annoncé que le projet de loi Bioéthique, qui comprend l’extension de la Procréation Médicalement Assistée à toutes les femmes, serait examiné fin septembre.

Fierement > Mâles

Classé dans : Fierement > Mâles — fierementgay @ 12 h 19 min

14578

&&&&&&&&&&&&

15947bvtfcv

15987

18974

23789

12345...4522

Telephone rose |
Divinebeaut |
Fitchdemyth |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Promovareok
| Perruquescheveuxnaturels
| Lee6769